La 2e Tours, compagnie Altaïr en 2010, témoigne de son expérience!

 Dans Récits des patrouilles Altaïr, Sur le terrain

La compagnie 2ème Tours s’est lancée dans la réalisation d’une mission Altaïr en 2010… Les patrouilles se sont “serré les coudes” pour parvenir toutes au but qu’elles s’étaient fixées, et la maîtrise y a aussi mis du sien. Témoignage.

Comment avez-vous entendu parler de la Mission Altaïr?

Une CP : C’est Bénédicte, la Cheftaine de Compagnie, qui nous a encouragées à nous lancer. La majorité n’en avait jamais entendu parler. Nous avons découvert ce projet à réaliser en patrouille, qui permet de faire progresser chaque guide, de faire connaître le scoutisme, et d’accomplir un défi technique.

Comment avez-vous choisi votre technique?

Gazelle 2e Tours

la patrouille de la Gazelle

Nous avons choisi en patrouille, en feuilletant le carnet de badges. Cela laisse de nombreuses possibilités, en fonction du niveau de la patrouille. Nous avons choisi des techniques variées :

  • le Chevreuil a choisi le théâtre avec le badge art dramatique,
  • la Gazelle et l’Isard se sont lancées dans la cuisine (badge art culinaire)
  • le Lynx a décidé de travailler en vue du badge “décoration” avec la restauration d’une église,
  • le Serval a voulu “servir et sauver son prochain” avec le badge secourisme et l’obtention du PSC1.

Bénédicte, cheftaine de compagnie (CCie) : Dès le premier week-end HP, les CP étaient unies autour de ce projet et très motivées pour trouver une technique qui plaise à toute leur patrouille. Elles ont eu une activité  pour choisir ensemble, après avoir déjà réfléchi en HP pour donner des idées à leur patrouille.

Les techniques sont variées!

Bénédicte, CCie : On leur avait conseillé de choisir des techniques différentes pour que la compagnie acquière de nouvelles connaissances dans plusieurs domaines… Mais ensuite les guides ont choisi librement : ainsi, deux patrouilles avaient la même technique, tout en ayant un défi différent.

Le choix a été assez rapide :  un domaine où elles savaient qu’elles devaient progresser, où elles prenaient plaisir à “travailler”…. Elles ont aussi choisi en fonction du défi lui-même.

Vos réactions, en un mot, sur cette mission?

Ça nous a poussé à progresser, on était contentes d’avancer!

Laure, CP de l’Isard : Le défi nous a permis d’avoir un fil conducteur sur toute l’année.

[encart]On a vraiment accompli et construit quelque chose cette année![/encart]

Aude, CP du Serval : C’est sûr, on a l’impression d’avoir vraiment accompli et construit quelque chose tout au long de cette année! Comme CP, on a du vraiment s’investir, il y a besoin de plus d’organisation. J’ai remarqué que les guides ont appris à mieux suivre leur CP, et nous aussi, on a appris à leur faire plus confiance. Ca nous laissera plein de bons souvenirs dont on se souviendra longtemps, même les moments difficiles passés ensemble!!!

Le Chevreuil sur scène

Le Chevreuil sur scène

Bénédicte, CCie : Cette expérience était vraiment extra !

  • La pièce de théâtre du Chevreuil a été qualifié de “professionnelle” (!) et jouée plusieurs fois devant des publics différents…
  • Le Serval a pu faire partie de l’équipe secouriste du pélerinage des familles de l’Ile Bouchard, une riche expérience…
  • L’Isard est allé aux devants des pauvres dans la rue pour leur offrir de quoi manger…
  • La Gazelle a invité la maîtrise pour dîner (beaucoup mieux qu’un concours cuisin !).
  • Et le Lynx travaillé en coopération avec un prêtre qui leur a appris les techniques de restauration…

Quels ont été ces moments difficiles?

Il faut réussir à persévérer dans le projet, malgré les difficultés. C’est cela, relever le défi !

Marie, CP du Lynx : Le niveau est élevé, par moment les guides en avaient marre. Il fallait les rebooster, et que nous, les CP, on soit toujours à fond!

Constance, CP de la Gazelle : C’est vrai que cela demande une bonne progression technique. C’était difficile d’équilibrer le programme entre les activités spécifiquement “Altaïr”, sans oublier les activités ”normales” pour préparer le camp… Cela demande de l’organisation!

Caroline, CP du Chevreuil : On a rencontré des petits moments de découragement, comme par exemple pour coudre toutes seules pour notre défi théâtre… Il faut réussir à persévérer dans le projet, malgré tout. C’est justement cela, relever le défi !! Il y en avait toujours une pour remotiver les autres, car on en n’avait pas marre toutes au même moment!

Bénédicte, CCie : Pour le badge “art culinaire”, la liste de plats qu’il faut savoir faire est longue… Cela prenait beaucoup de temps aux guides! même si les parents étaient bien contents de voir leur fille cuisiner, que le résultat est là et qu’elles ne sont pas déçues!
Pour le théâtre, il y avait toujours un petit “coup de stress” au dernier moment, par peur d’être déçues peut-être! mais la qualité était toujours au rendez-vous, et les représentations n’ont jamais été les mêmes!

Au-delà de l’aspect “mission Altaïr” en patrouille, qu’est-ce que cela vous a apporté de vivre ce projet en compagnie?

Cela a vraiment poussé vers le haut toute la compagnie.

Caroline, CP du Chevreuil : Chaque patrouille allait à son rythme, et à son niveau ; c’était super de toutes nous voir progresser comme ça!!!

Marie, CP du Lynx : Il y a eu beaucoup d’entraide, au sein des patrouilles et entre les patrouilles.

Aude, CP du Serval : chaque patrouille approfondissant une technique, cela a vraiment poussé vers le haut toute la compagnie.

Laure, CP de l’Isard : cela nous as toutes fait grandir!

cp 2è Tours

Bénédicte, CCie : Cela a suscité un esprit d’équipe très fort…et une entraide! Si une guide ou une patrouille se décourageait, toute la compagnie en porterait la conséquence ! Ce n’était pas une pression mais un moyen de tenir le cap, de courir la course jusqu’au bout! Chaque CP devait régulièrement me tenir au courant de l’avancée de ses projets… Le dossier Altaïr nous a bien aidé : on cochait les cases quand chaque guide avait atteint le niveau demandé.

En tant que cheftaine, que retiens-tu de cette année?

J’ai vu que l’on peut demander beaucoup aux guides, elles en sont capables!
Bénédicte, CCie : Cette mission Altaïr m’aura beaucoup apporté : j’ai vu que l’on peut attendre beaucoup des guides, elles en sont capables et veulent aller très loin… souvent plus loin que nous ! Il ne faut donc pas hésiter à leur demander beaucoup !
Il fallait que je veille à ne pas me décourager. J’ai senti qu’il fallait que j’y crois pour qu’elles continuent! ça nous a demandé beaucoup de communication… J’ai beaucoup aimé chercher des idées avec elles, les voir s’aider les unes les autres, partager des idées…
Pour le résultat, j’étais épatée devant leur détermination. J’étais tellement fière de voir le Chevreuil  si bien jouer Molière!

Comment avez-vous vécu le camp, comme compagnie Altaïr?

2e Tours camp 2010 - montée des couleurs

Montée des couleurs

Caroline, 2nde du Lynx : c’était super que la responsable Altaïr ait pu venir au camp pour la remise des insignes, ainsi le camp était vraiment l’aboutissement de toute l’année!

Bénédicte, CCie : En choisissant un projet Altaïr, nous avions choisi l’exigence. Les CP me disaient : “Cette année, on fait Altaïr : on ne fait pas les choses à moitié, on choisit de grandes choses!!”. Nous sommes restées sur cette idée avec notre thème de camp “Soyez les grandes dames de l’histoire”.

Le camp était vraiment l’aboutissement de toute l’année!
Nous avons donc fait un pré camp en HP pour pouvoir accueillir les guides… Dès le premier jour de camp, quand les guides sont arrivées, nous avons eu la Messe, puis nous sommes montées sur le lieu où le mât, l’oratoire et le coin veillée qui les attendaient! C’était extra!
La remise des insignes Altaïr s’est fait dès la première montée des couleurs. Les guides étaient très touchées que “madame Altaïr” vienne les voir…
banquet 2e Tours

Le banquet

Pour notre défi de compagnie, nous avons essayé de trouver une action où toutes les patrouilles se servent de leur défi… Nous avons donc préparé un beau feu de camp. Le Chevreuil a joué sa pièce de théâtre (adaptation en plein air), l’Isard et la Gazelle ont préparé un festin, le Lynx a “décoré” le lieu et accueilli les invités avec le Serval…

Et l’activité missionnaire?

Nous avons pu faire découvrir le scoutisme à une fille qui est inscrite cette année! Celle-ci se dit ravie de découvrir, et ne serait jamais venue aux guides sinon.

Caroline, 2nde du Lynx : la mission nous a permis de faire connaître le scoutisme. Ca nous a obligé à être missionnaires, c’est quand même un des principaux buts du scoutisme!!!

 

2e Tours - activite missionnaire

Bénédicte, CCie : les patrouilles ont invité des filles extérieures au mouvement pendant leurs activités. De mon côté, j’ai invité deux filles de ma classe non baptisées à un week-end de compagnie. Elles voulaient “manger des pique-niques et dormir sous la tente” et voir ce qui me prenait autant de temps à chaque pause pendant les cours ! Elles n’ont pas été déçues du week-end ! Les guides ont été très accueillantes. Elles ont appris le morse… et elles ont dit à ma classe qu’elles avaient passé le week-end avec Jésus!

Seriez-vous prêtes à recommencer?

Les CP : OUI!! Nous aurions envie de découvrir une autre technique.

Bénédicte, CCie : Pour rester dans l’élan d’Altaïr, nous nous lançons dans la grande aventure sur les pas de Karol en Pologne où nous irons pour le prochain camp d’été!!!

cie 2e Tours - camp d'été 2010

Au camp d’été 2010

Nous souhaitons donc une bonne route à la 2ème Tours!

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Contactez-nous

Contacter l'équipe nationale éclaireuses par mail

Ce n’est pas lisible ? Changer le texte captcha txt

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher