un camp court, mais extraordinaire !

 Dans Pistes de réflexion - Idées concrètes

Par Héléne Fréreau et Tiphaine Mac Nab

Un camp de 5 nuits soit 6 jours…

J’ai choisi l’Amour du Seigneur,

Dans chaque chose ordinaire,

Alors je mettrai tant de cœur,

A les rendre extraordinaires.

Nous sommes Guides d’Europe, sourire et chanter dans les difficultés sont dans notre ADN.

La vie est faite de joies et de belles nouvelles, ainsi que de frustrations et d’obstacles, ce sont ces derniers qui nous fortifient et nous permettent de progresser. C’est pourquoi, si tu te vois contrainte de réaliser un camp « court », soit dans l’allégresse, puisque se dresse devant ta CDH un nouveau challenge ! Rendre mémorable un camp d’été de moins de 8 jours.

Tu es cheftaine de compagnie Guides d’Europe, tu ne fais rien à moitié. Sans crainte, tu te lances avec fierté dans cette mission de camp court. Ton cerveau est fertile, tu t’apprêtes à annoncer à la CDH ce nouveau défi.

Alors, Guides d’Europe cap’ ou pas cap’ de transcender en moins de 8 jours toute une compagnie ?

OUI, tu, vous êtes cap’, la CDH est au taquet !

Qui choisit les activités ?

La Cour d’Honneur bien sûr !

Pour des raisons pratiques, il va falloir sélectionner les activités que vous allez pratiquer.

Il est capital de voir ça en CdH. Convoque tes CP, le CR s’il est disponible et invite tes assistantes. Afin d’éviter toute décision décevante ou prise à la hâte, associe tout le gouvernement de la Compagnie à ces choix. Evidemment, c’est toi qui as le dernier mot, mais l’avis des autres éclairera ton jugement. N’aie pas peur de ramener tout ce petit monde à la réalité aussi : pense à l’article 7…

Une fois les activités choisies, sans attendre, dans la même CdH, choisissez les critères des flots en vous adaptant à la longueur du camp (nous verrons un exemple plus loin).

Pour éclairer vos choix…

Aucune activité n’est obligatoire : pas plus les olympiades que l’exploration ou le concours-cuisine. Du moment que les guides jouent, chantent et campent, ton camp sera réussi !!

Maintenez d’office les activités en lien avec un effort d’année : défi Altaïr, objectif trimestriel, etc. Restez cohérentes ! Le sens du concret et la logique impliquent que les guides voient une réalisation tangible de leurs efforts.

Si une patrouille a choisi de se lancer un défi « relais optique », il faudra que pendant le camp, vous prévoyez un relais optique (pendant le grand-jeu par exemple). Si une autre patrouille a préparé un défi cuisine, il faudra essayer de garder le concours-cuisine ou prévoir un flot « cuisine de camp », etc.

Attention au temps passé sur le lieu de camp ! Si vous avez 6 jours sur place, évitez de partir en exploration deux jours et de sortir du camp deux jours pour le grand-jeu. Sinon, comment profiteront-elles de leur coin de patrouille ? Là encore, un peu de bon sens suffit pour éclairer vos débats en CdH.

Et concrètement, ça donne quoi ?

Le camp est le couronnement de l’année, il fait entièrement partie du programme de l’année, même si on le vit à la fin de l’année scolaire et scoute. Il y est inclus. Donc, si tu dois faire un camp plus court et enlever un certain nombre d’activités, rien ne t’empêche de prévoir de faire ces activités durant l’année. Rien ne t’empêche non plus d’organiser un petit camp de Pâques en Cie !

Exemple 1 : tu as l’autorisation de camper 5 nuits d’affilée. Tu te dis que l’exploration de patrouille sera non seulement difficile à prévoir au camp d’été, mais qu’en plus, elles ne profiteront pas de leurs installations dans un temps si court. Alors au mois de mai ou avril, sur un WE, envoie tes guides en explo ! Il y a sûrement des endroits dans un rayon de 50 km autour de votre base, qui sont super et méconnus. Réunis toutes les conditions : elles cherchent leur lieu de bivouac (que tu connais et as vérifié AVANT), elles établissent leur itinéraire, tu leur donnes 6 € par jour et par personne et elles achètent leur intendance, rédigent un rapport, etc. N’oublie pas qu’elles devront prévoir la messe puisqu’il y aura un dimanche ! Bien sûr, à chaque moment du WE, tu es joignable et tu passes avec ta maîtrise les visiter sur leurs lieux de bivouac. Une vraie exploration de patrouille quoi !

En plus, vous aurez tout le temps de relire leurs rapports en maîtrise avant le camp d’été !

Au moment de remettre les flots à la fin du camp, tu remettras aussi le flot « Explo » au même titre que les autres.

Exemple 2 : le concours-cuisine. Il n’est écrit nulle part qu’il est obligatoire que ce soit un déjeuner ou un diner ! Il peut être un goûter festif. Cela vous ménage toute une matinée et une soirée libres pour faire vos olympiades et commencer votre grand-jeu !

Vous pouvez aussi le faire à l’avance durant un WE pendant l’année et remettre le flot à la fin du camp…

Exemple 3 : le grand-jeu. Cet outil est merveilleux, très pratique et tellement scout ! Même pas la peine d’aller loin ou de sortir du camp, il suffit de créer une atmosphère sur le camp. Vous pouvez le commencer à la veillée en montant un numéro de maîtrise qui introduira l’intrigue et le but du jeu, puis vous pouvez faire un jeu d’approche dans l’obscurité pour trouver les indications pour le jeu le lendemain matin, faire la prière toutes ensemble, aller vous coucher (avant 23h évidemment !) et attaquer directement dès le réveil votre aventure, les guides seront réceptives dès le matin.

Vous aurez fait un jeu d’une journée, mais les guides se souviendront d’avoir vécu une aventure plus longue, c’est encore plus exaltant !

Et puis, vous pouvez y incorporer d’autres activités : on doit charmer tel ou tel méchant du grand-jeu en lui préparant un festin (= concours-cuisine), on doit montrer ses qualités sportives pour gagner tel ou tel indice (= Olympiades)… Fais marcher ton imagination.

Et les flots ?

Pour la remise des flots, vois bien avec ta CdH les critères que vous allez évaluer en fonction de la durée du camp.

Prenons l’exemple des installations : Si tu campes 6 jours, pas la peine de prévoir 3 jours pour faire des installations qu’elles devront démonter 3 jours plus tard, n’est-ce pas ? Un jour et demi est largement suffisant. Cela aura aussi l’avantage d’aider tes guides à voir les priorités et à faire simple. Bien évidemment, quand vous choisirez les critères de remise des flots en CdH, vous prendrez des conditions comme : solidité, astuces de campisme, côté pratique. Vous oublierez des notions comme : table entièrement en froissartage, filets faits sur place, tente surélevée, etc. Ce sera pour l’année prochaine, ce n’est pas grave, elles ont 4 ans à passer à la Cie !

La vie de camp, ce quotidien extraordinaire qu’on ne vit qu’une fois l’an, est la plus belle aventure scoute qu’on puisse imaginer, alors n’oublie pas de proposer en CdH aux CP des flots en lien avec celle-ci !

Flot Idées de critères pour tous les jours
Cuisine de camp – Nourriture chaude et non calcinée quand les cheftaines arrivent à table

– Originalité de la présentation

– Hygiène de la préparation !!

Animation – Participation à la veillée (chanter, participer aux jeux et danses)

– Apprendre un chant à deux voix au moins une fois pendant le camp, au gouter par exemple

-Tenu de veillée respectée durant tout le camp (foulard, cape ou couverture)

Courtoisie – Ponctualité aux activités, rassemblements, intendance.

– Langage Non vulgaire

– Ecoute des autres à la veillée

– Silence de la nuit

Etc.

Prenez le temps de vivre un scoutisme de qualité en savourant chaque moment de la vie de camp. Une patrouille se soude en faisant la vaisselle, en préparant la veillée et en priant ensemble. C’est là qu’est notre scoutisme !

Les Foulards Verts à ton service.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Contactez-nous

Contacter l'équipe nationale éclaireuses par mail

Ce n’est pas lisible ? Changer le texte captcha txt

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher