[Altaïr 2017] L’Isard et les sangliers – 2ème Chamalières

 Dans Récits des patrouilles Altaïr, Sur le terrain

En début d’année, nous avons décidé en patrouille de nous  lancer dans la mission Altaïr. Ainsi, nous avons choisi de progresser avec le badge traqueur afin de compléter notre objectif en compagnie qui était de créer les compagnies montagnes (objectif atteint !). Aussi, nous nous sommes, depuis le début de l’année, renseignées sur différents animaux que nous avions choisi comme le daim, le sanglier… Ensuite, notre défi consistait à passer un WE pendant lequel nous avons observé les animaux dans des parcs d’élevage, ce que nous avons pu réaliser le WE dernier dans l’Allier, puis à organiser un jeu pour la Cie pour transmettre nos nouvelles connaissances. 

Le Défi :

Après la messe dominicale, nous nous rendons chez mes grands-parents. Une fois arrivées,  nous installons notre bivouac puis nous préparons le repas. L’après-midi, nous faisons un tour à vélo dans les environs pour aller repérer les endroits où il est possible d’observer les animaux et nous passons aussi par la bergerie.

En fin de journée,  mon grand – père nous accompagne dans le parc à sangliers. Nous allons les débusquer au fond du parc où ils font la sieste et nous les rabattons à l’entrée pour pouvoir mieux les observer dans un plus petit espace. Nous tentons de les approcher en nous postant derrière les arbres et sans courir,  mais c’est peine perdue. Nous avons du mal à être suffisamment discrètes ! Nous écoutons les explications de mon grand-père sur les caractéristiques du sanglier sauvage mais aussi sur ceux élevés dans des  parcs comme celui dans lequel nous étions.

Pendant ce temps, nous retournons dans la première partie du parc où les sangliers s’étaient réfugiés en hâte tout en observant les empreintes sur le sol boueux. Là, nous essayons d’être davantage discrètes pour pouvoir les voir de plus près et nous réussissons à les approcher. Nous avons aussi pu observer les marcassins. Mon grand-père nous explique également les différentes étapes pour prendre les sangliers un par un, afin de les vendre.

 

Après un moment dans le parc, nous retournons au bivouac pour dîner puis nous nous couchons pour pouvoir poursuivre nos observations le lendemain matin.

Après un petit-déjeuner jovial,  nous retournons dans nos chaussures trempées mais cette fois ci pour aller à la recherche des daims et du cerf. Malheureusement,  nous n’arrivons pas à les voir mais nous avons croise un chevreuil. Nous nous aventurons donc jusque dans les marécages pour pouvoir être aux premières loges pour observer le chevreuil. 

Après avoir parcouru l’un des parcs à daims un grand nombre de fois,  nous retournons au bivouac pour déjeuner (pas de sanglier au menu !). Pendant la cuisson, nous préparons la suite de notre défi,  c’est à dire un jeu pour faire découvrir à la compagnie ce que nous avons appris. . Nous choisissons de faire un jeu pour découvrir les caractéristiques du sanglier. Une fois le repas pris, nous récapitulons ce que nous avons appris et nous rentrons chez nous en ayant, pour certaines, vu pour la première fois un sanglier ! Nous avons passé un WE très enrichissant où nous avons pu observer la nature de près.

Joséphine, CP de l’Isard, 2ème Chamalières

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Contactez-nous

Contacter l'équipe nationale éclaireuses par mail

Ce n’est pas lisible ? Changer le texte captcha txt

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher