Altaïr 2012 – suivez le Cerf 24e Paris à vélo à travers la Mayenne…

 Dans Récits des patrouilles Altaïr, Sur le terrain

J-3… J-2… J-1… Le grand jour est arrivé ! Enfin nous partons pour notre camp de Pâques que nous attendions depuis bien longtemps ! Le départ de Paris se fait dans la joie ! Dans le train qui nous mène à Laval, la bonne humeur est au rendez-vous.

A Laval, 7 beaux vélos nous attendent. Ca y est ! En deux sauts, trois mouvements nous nous retrouvons sur selle, parcourant les chemins de Mayenne, malgré les quelques péripéties qui eurent lieu 50 mètres après notre départ… Nous sommes bien équipées : casques, gilets jaunes, et même cyclistes… cela nous enchante toutes !

Le premier jour est assez éprouvant : nous nous souviendrons longtemps des 32 kilomètres de cet après midi ! Les filles sont crevées ! Nous sommes très reconnaissantes à notre propriétaire qui nous a préparé un bon feu et une soupe chaude. La nuit est donc la bienvenue !

Le lendemain, après la messe, la route nous appelle. Nous repartons donc la bouche en coeur, avec cette fois, nous avons moins de kilomètres à parcourir. Une guide se blesse au genou. Heureusement, notre cheftaine de compagnie n’est pas loin. Elle nous sauve !

A la pause déjeuner, nous assistons à une compétition de roller locale et en profitons pour faire un petit tour à la buvette… Cela nous remet sur pieds… sur roues ! La Mayenne est une charmante région, et le temps nous est favorable !

C’est toujours en file indienne et dans un ordre bien précis que nous filons dans le vent : la CP en tête et la seconde en queue. Nous profitons des pauses déjeuner pour faire une prière dans l’église du village, où les villageois nous questionnent et nous admirent.

Ces quatre magnifiques jours furent rythmés par l’ambiance, la bonne humeur, les jeux, l’organisation, la prière, l’accueil sans précédent des propriétaires, les sourire aux lèvres, et bien sur le vélo et ce qui va avec ! C’est donc le cœur lourd que nous montons dans notre train vers la capitale, mais si heureuses d’avoir relevé ce défi. Car nous pouvons maintenant dire : Défi Altaïr : mission accomplie !

Ombline Delvolvé, CP.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Contactez-nous

Contacter l'équipe nationale éclaireuses par mail

Ce n’est pas lisible ? Changer le texte captcha txt

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher