Altaïr 2011 – spéléologie pour le Panda 2e Versailles!

 Dans Récits des patrouilles Altaïr, Sur le terrain

On a souvent la possibilité de voyager sur terre, sur mer, et dans les airs mais sous terre… c’est assez rare !! C’est le défi que s’est lancée la patrouille du Panda !  La spéléologie consiste à découvrir et explorer des cavités souterraines avec un matériel perfectionné : cela exige un temps de préparation assez important.

2011 - 2e Versailles - Panda

Une préparation physique

L’acquisition du badge sport s’est révélée nécessaire pour évaluer notre résistance et nos forces physiques.
2011 - 2e Versailles - Panda

S’approprier le matériel…

Il était important de se familiariser avec le matériel de spéléologie qui apparaît au premier abord effrayant, encombrant et lourd. Pour cela, en milieu d’année, nous avons descendu le pont de Bures sur Yvette. La descente se déroula en 2 étapes :

  • une première s’effectuait à une altitude moyenne de 15 mètres,
  • tandis que la seconde permettait aux guides de descendre le pont de 50 mètres, sa hauteur maximale.
Drôle de frissons mais quelle sensation ! Il a fallu maîtriser ses frayeurs et avoir totalement confiance  dans le matériel. Eh oui ! être suspendue à une corde attachée à un mousqueton à 30 mètres de haut peut être, soit terrifiant soit grisant ! Face à une telle situation, les réactions sont diverses. C’est alors que chacune prend conscience  de ses limites et tente – dans la mesure du possible ! – de les dépasser. On apprend ainsi à se connaître et à découvrir l’autre. Le scoutisme n’offre t-il pas cette ouverture et cette compréhension de l’autre pour pouvoir oublier son ego le temps d’un week-end? Mais quel week-end ! Et pourtant ce n’était que le début de l’aventure…

Une préparation psychologique

Le défi a été proposé par la CP, mais accepté et validé par chaque guide. Vivre une telle aventure devait être assumée par chacune de nous. Personne ne devait être emmenée de force!
Il faut noter que ce défi n’aurait pu avoir lieu sans l’aide essentielle d’un accompagnateur breveté en spéléologie, qui a consacré deux week-ends pour nous entraîner à vivre une telle aventure. Il a choisi l’itinéraire souterrain adapté aux capacités des plus jeunes. Un grand merci à cet accompagnement !

2/3 avril 2011 :  Le grand départ !!

Enfin ! Après avoir rencontré des difficultés administratives concernant la sécurité, le Panda peut enfin partir en Champagne pour découvrir le monde souterrain.

Au beau milieu d’une forêt, dans une cavité creusée par le passage de l’eau, toute la patrouille équipée de casques, de combinaisons, de lampes, de mousquetons et de baudriers, pénétrait dans ce souterrain. On aurait dit un “remix” du club des sept… Plus de notre âge !? Eh bien si, quand même !

2011 - 2e Versailles - Panda

Le trajet consistait à escalader des rochers à l’aide de cordes pour atteindre une crevasse qui nous menait dans une nouvelle cavité. Il ne fallait pas être trop gros et s’assurer que les rochers ne bougeaient pas, pour ne pas se retrouver coincée. L’air était humide, le glouglou de l’eau se faisait entendre, l’obscurité était pénétrante. La randonnée sous terre a été longue et sportive : il était 11 heures du soir, à la sortie du gouffre.

Les combinaisons étaient couvertes de glaises, les affaires devaient êtres soigneusement nettoyées. Le lendemain près d’un petit ruisseau, toute la patrouille a frotté… L’entretien du matériel est un  critère prépondérant pour valider le défi.

2011 - 2e Versailles - Panda

… ne pas oublier la dernière étape!

Ce fut une merveilleuse aventure vécue en patrouille, qui nous a permis de nous dépasser  et de souder plus fortement la patrouille pour le reste de l’année. Merci à mission Altaïr qui nous a énormément soutenues et encouragées dans ce défi qui n’était pas mince !!

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Contactez-nous

Contacter l'équipe nationale éclaireuses par mail

Ce n’est pas lisible ? Changer le texte captcha txt

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher