Comment choisir les futures chefs de patrouille

 Dans Pistes de réflexion - Idées concrètes

Par Annick Rave, foulard vert

cp staff

On le dit en camp-école, un des actes majeurs de la cheftaine de compagnie est de choisir les chefs de patrouille. Mais comment préparer les futures chefs de patrouille (CP) alors que les anciennes sont encore là ? Faut-il pendant le camp faire une journée dite d’essai pour ces CP en herbe ? Et quand annoncer la nouvelle. Faut-il immédiatement choisir les secondes ? Et comment se passe la rentrée ? Autant de questions qui reviennent souvent et pour lesquelles on peut élaborer quelques réponses.

Mais reposons les fondamentaux des actes qui sont les nôtres. Le choix des CP résulte d’une décision de la cheftaine qui a, au préalable, demandé l’avis à la cour d’honneur (CDH). Là, les difficultés commencent… Car parler des futures CP, c’est prendre le risque de susciter des espoirs dans la tête des adolescentes concernées. Il convient d’aborder le sujet avec tact. La cheftaine vit avec quelques mois d’avance sur la compagnie, au moins dans sa tête. Aussi, dès avril-mai commence-t-elle à poser des jalons pour l’année suivante (et ce, même si elle sait qu’elle n’assumera plus la fonction : il entre bien dans ses fonctions de préparer la suite).

Les différents jalons

  1. D’abord une discussion en maîtrise sur les points suivants : quelles sont les guides les plus compétentes? Lesquelles semblent avoir une certaine autorité naturelle dans les activités ? Il s’agit d’évaluer le potentiel de la compagnie, celui des patrouilles. Le jeu présent consiste à éveiller notre attention à la recherche des qualités disponibles dans les patrouilles, au-delà des CP qui partiront.
  2. Puis un avis des CP, sollicitées sur le potentiel des guides avec qui elles vivent les activités. Il s’agit de susciter un intérêt pour les qualités des guides. Et il est important de partir du potentiel positif des filles de la compagnie. Pour l’instant on fait l’inventaire, on parle ensemble des richesses à disposition. Mais rien ne filtre de qui pourra être CP l’an prochain. Il faut les laisser vivre leur temps sans déjà les plonger dans l’année qui suivra.
  3. Un suivi des filles pressenties. Le camp est le terrain idéal pour cela. Comment réagit-elle? Quels sont ses points forts et quels sont ses points faibles ? Les points faibles, non pour éliminer la candidate mais pour déterminer dès à présent les sujets sur lesquels elle aura besoin d’un soutien de la maîtrise. Ce sont eux qui détermineront le contenu des premières sorties de haute patrouille (HP).
  4. L’avis des CP en camp. « Parmi tous nos potentiels, qui dans votre patrouille est capable de reprendre le flambeau ? » en faisant préciser les raisons des positions de chacune. En faisant aussi préciser les points sur lesquelles telle ou telle aura des difficultés.
    Il faut être très clair sur tout ce qui est abordé : rien ne doit filtrer des discussions de la succession. Le choix des CP revient en dernier lieu à la cheftaine de compagnie, la cour d’honneur ne donne que son avis. De même on ne parle que des CP. Le sort des secondes n’appartient ni à la cour d’honneur ni même à la cheftaine de compagnie. Le choix en reviendra à la future CP qui décidera en temps et heure du nom de la guide avec qui elle se sent prête à travailler pour mener la patrouille vers les sommets dont elle rêve.
  5. Discussion avec la guide retenue. Celle-ci doit avoir lieu en camp, en toute franchise et en toute discrétion. C’est la cheftaine de compagnie qui demande à la guide si elle accepte la fonction de chef de patrouille. Ce n’est pas la CP en place qui désigne celle qui va lui succéder. Il faut dire pourquoi, comment et quand cela se passera.
  6. Annonce à la compagnie des futures CP. Elle se fait à la fin du camp. Il est important que le reste de l’été, la future CP puisse s’envisager en tant que telle. Cela lui donnera le temps de penser, de réfléchir, d’avoir peur aussi et pourquoi pas d’être fière d’avoir été choisie.
  7. Un début d’année avec une CDH. Le contenu est simple : accueil des nouvelles CP, rappels de quelques règles claires sur le fonctionnement de ladite CDH, des pistes pour le choix des secondes, comment s’y prendre, qui choisir et pourquoi.

Bref, s’il faut retenir l’essentiel de la démarche :

  • les futures CP sortiront de l’ombre quand leur temps arrivera.
  • Beaucoup de discrétion dans les débuts de la recherche, cela garantira votre sérénité.
  • Un choix qui appartient à la cheftaine de compagnie.

Vous n’êtes plus cheftaine de compagnie l’an prochain ?

  • Vous connaissez la future cheftaine de compagnie : c’est votre assistante actuelle. C’est le cas idéal, elle connaît la compagnie et participe bien sûr à la décision. Mieux, elle peut faire la demande elle-même aux guides concernées puisque c’est elle qui travaillera avec les CP.
  • Vous connaissez la future cheftaine de compagnie mais ce n’est pas votre assistante. Le choix des CP est à évoquer avec elle. Mais ne vous y trompez pas, c’est bien vous qui connaissez les guides. Il conviendra de lui expliquer le pourquoi de votre décision et de lui donner les clefs pour qu’elle puisse prendre le relais : qui sont ces CP en terme de qualités, compétences, points à développer, formation à assurer.
  • Vous ne connaissez pas la future cheftaine de compagnie : le choix vous incombe. Quand votre remplaçante arrivera, un petit contact avec elle, lui permettra de rentrer dans le jeu plus facilement. Il suffira de lui présenter les guides et surtout les CP.

Une guide en âge d’être CP arrive en septembre.

  • Vous connaissez cette guide (ancienne de la compagnie) : il est normal d’envisager pour elle une mission de CP. Si elle est guide dans une autre compagnie, un rapide coup de fil à la cheftaine qui la suit vous permettra de vous faire une idée préalable.
  • Vous ne connaissez pas cette guide mais sa venue vous enlèverait une épine du pied, car votre compte en CP est plutôt faible. L’idéal serait de la rencontrer pour sonder sans évoquer le sujet même du rôle de CP. Et si elle peut venir à une activité de compagnie avant le camp précédent, cela vous permettra de compléter votre analyse et de vous forger une opinion plus complète.
  • Vous ne connaissez pas cette guide et votre compte de CP est à priori OK. Il faut être clair : être CP n’est pas une fin en soi. Elle change de compagnie au moment où elle pourrait être CP. C’est regrettable mais vous n’y pouvez rien et elle non plus très certainement. Un des critères de choix d’un CP est la confiance naturelle que les autres lui portent. Difficile pour une adolescente de faire confiance d’emblée à une CP qui vient d’ailleurs avec d’autres habitudes, d’autres façons de faire qu’elle ne connaît pas. Toutefois vous pouvez envisager de lui demander de prendre une patrouille toute nouvelle, dans la limite de quatre patrouilles…
Articles recommandés

Laisser un commentaire

Contactez-nous

Contacter l'équipe nationale éclaireuses par mail

Ce n’est pas lisible ? Changer le texte captcha txt

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher

(c) Amélie de Lamotte