Pour une meilleure gestion des postes d’action

 Dans Pistes de réflexion - Idées concrètes

Par : Annick Rave, foulard vert

L’année commence et avec elle vient la répartition des postes d’action (PA) dans la patrouille. Une étape franchie bien souvent avec légèreté : il convient de répondre aux habitudes qui prévalent… aux traditions. Mais pour autant qu’en est-il de ces PA? A quoi servent-ils? Pourquoi se répartir ces titres?

Une définition simple les qualifierait de mission confiée par la CP à une guide. Plus qu’une touche de couleurs sur l’uniforme de la guide, le PA est nécessaire au bon fonctionnement de la patrouille, et à deux titres :

  • soit parce qu’il répond à un certain nombre d’exigences de la vie de la patrouille (gestion du matériel, intendance…) dans la vie au quotidien ;
  • soit parce que, ponctuellement, il permettra à la patrouille d’atteindre les objectifs fixés en CdH (cour d’honneur) : mise en place d’un PA messagère pour réaliser un projet d’un relais optique d’une vallée à une autre dans le cadre du camp d’été.

Le PA va permettre à la guide à qui il est confié de s’épanouir dans ce rôle. Utile aux autres, elle aura l’occasion de découvrir et de faire fructifier ses talents. Il faut qu’un poste d’action réponde dans la mesure du possible aux goûts de la guide en question, afin de garantir l’accroche. Elle pourra ensuite approfondir la technique et dans cette démarche apprendre rigueur et persévérance

Comment activer les PA ?

En tout premier lieu, il convient de définir, en CdH, les objectifs de l’année. Partant de là, il faudra dresser avec les chefs de patrouille la liste des postes d’action nécessaires. Cette liste sera accompagnée d’une fiche de poste (cf Pour toi CP en vente à Carrick page 49 et suivantes) par PA retenu. C’est le descriptif des missions afférentes à chaque PA, missions adaptées aux buts et aux besoins de la patrouille. Rien n’est indispensable ; tout est à personnaliser, pour un jeu vraiment efficace et concret.

En second lieu, il faudrait aider chaque guide à se former dans la technique qui en découle. L’objectif à atteindre est que la guide porteuse d’un PA obtienne le badge correspondant en fin de période.

Le rôle de la CP (chef de patrouille)

La CP est responsable de cette formation et doit en être acteur au premier chef. Certes, on n’attend pas des CP qu’elles sachent tout et puissent former tout le monde sur tout. Il faudra donc définir les moyens de mettre en oeuvre cette formation des PA, à travers des apports extérieurs, l’aide d’intervenants… Et si la CP n’est pas formatrice directement, il faut qu’elle soit actrice de la mise en oeuvre de ces apports, en précisant ce qu’elle attend de tout ça, dans le cadre des buts à atteindre.

Le rôle de la CDH

Enfin, un point régulier sur la formation des PA, en CdH, permettra de mesurer les progrès. Ce sera l’occasion de programmer les activités où les PA pourront se vivre et s’exprimer. On imagine sans mal leur rôle dans la préparation du camp. Et ce rôle sera d’autant plus pertinent et efficace que les PA auront eu, tout au long de l’année, l’occasion de se tester sur la réalité de leur tâche dans le cadre des sorties de patrouille.

En conclusion, notons quand même que le poste d’action ne relève pas d’un choix égoïste de la guide mais est un service à la patrouille. C’est cette ambiance de confiance dans la mission attribuée qui permettra à chaque guide de vivre les responsabilités qui lui seront ainsi confiées.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Contactez-nous

Contacter l'équipe nationale éclaireuses par mail

Ce n’est pas lisible ? Changer le texte captcha txt

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher