[Altaïr 2016] l’Hermine 2e Saint Lo… découvre le monde !

 Dans Récits des patrouilles Altaïr, Sur le terrain

La patrouille de l’Hermine, IIe Saint-Lô, est composée de Tiphaine (Cp), Agathe (Sp), Albane, Lisa, Marie et Maëlyse. La patrouille a choisi de se lancer dans le défi Altaïr en début d’année pour progresser. Le défi a été choisi pour s’ouvrir au monde, découvrir de nouvelles cultures et traditions, comparer des modes de vie…C’est la raison pour laquelle nous avons choisi le badge “connaissance du monde” et avons décidé de prendre contact avec une patrouille de guides d’Europe d’Italie.

Lisa, troisième de la patrouille est bilingue et connaît de nombreuses guides italiennes. Elle a donc pris contact avec elles et a vite reçu l’adresse mail de la patrouille avec laquelle nous avons échangé. La correspondance a été acceptée le 17 janvier et a réellement commencé le 28 mars. Nous avons envoyé un mail pour nous présenter et expliquer notre projet.  Nous sommes maintenant jumelées avec la patrouille du loup dont la CP se nomme Ilaria Piovesan !! Nous espérons que l’échange perdurera et débouchera peut-être sur une rencontre ou un camp jumelé dans plusieurs années.

Les étapes

  • 6 février : nous avons présenté la vie d’enfants vivants dans d’autres pays d’Europe et du monde pour comparer nos modes de vies, découvrir leurs traditions…Les pays étudiés furent : Allemagne, Hongrie, Italie, Angleterre, Brésil, Japon, Soudan…Agathe a également présenté l’ONU, l’UNICEF et l’UNESCO ; son topo a permis aux guides de découvrir ces importantes institutions. Suite à cet exposé, nous avons échangé sur les problèmes d’accès à l’éducation dans le monde. Cette question a beaucoup touché les guides qui ont vivement débattu pour tenter de trouver des solutions.
  • 12 mars : au cours d’une réunion, nous avons réuni les timbres que chaque guide avait apportés. Ces timbres venaient pour la plupart de différents pays d’Europe.
  • 26 juin : au cours d’une sortie nous avons réalisé un panneau sur la lutte contre la faim comportant des phrases marquantes comme : « la faim tue toutes les 4 secondes », « 1/8 de la population mondiale ne mange pas à sa faim », « seulement 50 euros sauvent un enfant atteint de malnutrition aigüe », « un sandwich : 20 enfants nourris, calculez l’impact de votre encas » …Ce panneau sera déposé à la médiathèque ou à l’aumônerie des lycéens pour permettre une plus grande diffusion du message.

Le défi

Le défi a été réalisé au cours du Camp de Pâques, les 3 et 4 avril. Nous avions décidé de visiter un lieu important de la Manche et de faire partager cette découverte aux guides italiennes à travers une vidéo.

Chaque guide avait sa mission : Maëlyse se chargeait de la caméra, Albane des informations concernant l’île de Tatihou, Lisa du contact avec les italiennes et de l’activité missionnaire, Marie et Agathe de préparer des chants italiens et autres traditions italiennes, Tiphaine de l’organisation matérielle et financière du défi. Nous avons passé la journée sur l’île. Cette île côtière au nord-est du Cotentin située dans la rade de Saint-Vaast-la-Hougue est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle est le domaine privilégié des oiseaux marins, des passionnés d’histoire, de nature et d’environnement.

Une fois sur l’île, nous avons eu la chance d’assister à un festival de cerfs-volants, de visiter le musée archéologique et de découvrir l’île sous un grand soleil !

L’heure du bilan

Toutes les guides se sont beaucoup investies pour le défi, la motivation de chacune s’est ressentie tout au long de l’année ! Elles se sont très vite documentées sur l’île de Tatihou et sur les traditions italiennes ! Nous avons d’ailleurs appris un chant italien que les guides chantent sans cesse depuis le défi !

La mise en place des étapes s’est parfaitement déroulée, les guides ont toujours pris d’excellentes initiatives comme la confection d’un porte-clefs que nous allons envoyer aux guides italiennes !

La principale difficulté rencontrée fut la caméra…De retour chez nous après le défi, nous nous sommes aperçues qu’il nous était impossible de transférer les vidéos prises de la caméra sur l’ordinateur : la caméra étant trop vieille aucun ordinateur n’arrivait à lire les vidéos prises… Nous avons donc dû aller consulter de nombreux professionnels pour régler ce problème, en espérant que nos vidéos n’avaient pas disparu… Après plusieurs abandons de la part de quelques techniciens, nous avons réussi à trouver une boutique où notre problème pourrait être réglé mais où les pièces à commander prendraient plusieurs semaines à arriver…Ce problème a donc beaucoup retardé le montage de la vidéo pour les italiennes.

La réalisation des différentes prises de vue a été un peu compliquée au début du défi car le vent étant assez fort sur l’île, il nous a donc fallu trouver un endroit calme pour tourner nos présentations.

La mission Altaïr a donc permis aux guides de la patrouille de s’ouvrir au monde, de découvrir une nouvelle culture, de partager des valeurs communes aux guides d’Europe, d’apprendre un chant italien…Nous apprendrons ce chant à toute notre compagnie lors du grand camp d’été ! Nous espérons que cette correspondance perdurera et que la patrouille continuera ce bel échange au fil des années !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Contactez-nous

Contacter l'équipe nationale éclaireuses par mail

Ce n’est pas lisible ? Changer le texte captcha txt

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher