Altaïr 2012 – le Gerfaut 2e Montpellier descend l’Hérault en radeau

 Dans Récits des patrouilles Altaïr, Sur le terrain

activité missionnaireCette année, la patrouille a choisi de participer à la mission Altaïr, afin de repousser ses limites, tirée par cette étoile… Une fois la décision prise, il nous restait à choisir la technique : la patrouille voulait vivre une expérience hors du commun et dont elle se souviendrait longtemps… Après avoir longuement cherché, nous avons finalement choisi le badge « lacs et rivières » : il rassemblait une partie plus technique avec la réalisation de l’embarcation et une partie aventure avec une randonnée de 15Km en radeau.

Tout au long de l’année nous nous sommes préparées pour ce défi : apprentissage des réglementations et des règles de sécurité, réapprentissage du sémaphore, entrainement intense en mi-bois…

L’année fut aussi marquée par l’activité missionnaire, nous avons accueilli deux invitées durant l’un de nos week-ends, au programme notamment : un grand jeu de piste et une veillée sur l’histoire du scoutisme. Ce moment a été fort pour la patrouille car tout le monde a donné de son mieux pour faire partager à nos invitées tout ce qui nous passionne dans le scoutisme. Même si nous n’avons pas recruté de nouvelles guides, les filles qui ont participé à ce week-end ont été ravies de cette découverte.

Cette année s’est concrétisée par le défi technique après de nombreuses difficultés, comme celle rencontrée lors de la commande des bouées, ou le changement du lieu de notre défi : le lac du Salagou sur lequel notre radeau devait normalement naviguer s’est avéré être trop risqué car soumis à de nombreuses risées (terme technique qui signifie une rafale de vent, que la patrouille a du apprendre au cours de l’année)… Nous avons donc choisi le fleuve de l’Hérault.

Nous avons enfin réalisé notre descente, il nous a tout d’abord fallu monter notre radeau avec les perches et les filets que nous avions préparés pour ce jour.

Assemblage du radeau

radeau

La descente s’est effectuée en six heures, avec des moments de pause pour remettre les flotteurs qui s’échappaient parfois lors des passages de rapides…

Cette journée fut l’occasion de partager beaucoup de fous rires, mais aussi de mieux découvrir la nature. En effet, nous avons découvert un écosystème incroyable, souvent souillé par les baigneurs et campeurs qui s’installent sur les berges sans faire attention à ce qui reste lors de leur départ. Nous avons donc finalisé cette aventure par le nettoyage des bords du fleuve afin de participer un peu à la protection de la nature.

Nous sortons toutes grandies de cette aventure, qui nous a permis de dépasser nos limites, et de nous confronter à des difficultés que nous avons surmontées toujours dans l’esprit scout. Cette mission Altaïr a été pour nous une source de motivation supplémentaire. C’était une expérience extraordinaire que nous recommencerions volontiers et que nous recommandons à toute patrouille qui cherche à se surpasser.

La patrouille du Gerfaut, 2ème Montpellier

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Contactez-nous

Contacter l'équipe nationale éclaireuses par mail

Ce n’est pas lisible ? Changer le texte captcha txt

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher