Altaïr 2016 – le calvaire construit par le Renard 2e les Herbiers !

 Dans A la une !, Récits des patrouilles Altaïr, Sur le terrain

Un weekend parmi les autres, nous nous sommes lancées un beau défi. Pourquoi nous le sommes-nous lancé ce jour-là, je ne sais pas. Je sais juste que nous avons décidé de construire un calvaire, peut-être pour rendre la patrouille plus unie dans l’effort.

Un calvaire, pour nous, c’est le symbole de notre foi dans l’histoire vendéenne. Ce défi un peu fou, nous en avons fait notre Mission Altaïr. Il prit forme petit à petit et enfin, au camp de Pâques, nous l’avons réalisé.

Prenons point par point la construction.

Bien entendu, avant de prendre la casquette de maçonneuses, nous avons endossé celle de jardinières pour déblayer le terrain des branchages.  Après le nettoyage, nous avons bâti le socle du calvaire. Nous avons associées des pierres,collées entre elles par du mortier (fort amusant à faire, d’ailleurs !).

renard 2e les herbiers

Une fois notre base bien solide, nous avons édifié notre calvaire grâce au pisé. Ceci consiste à tasser fortement un mélange de terre et d’eau. Ce mélange est contenu par un cadre de bois de la taille nécessaire. Nous voilà donc à creuser, mélanger et sauter pour monter au fur et à mesure le cadre de bois et en même temps notre calvaire.

Nous avons aménagé une niche avec des pierres que nous avons ensuite retirées, destinée à une statue de la Vierge Marie.

Une fois notre calvaire bien haut, le dôme arrondi, nous l’avons recouvert d’enduit (terre + sable + chaux) pour rendre le tout de couleur uniforme et protégé contre les aléas de la nature. Ensuite, derrière le calvaire, nous avons planté une croix que nous avions construite et vernie.

renard 2e les herbiers (4)

 

Pour couronner le tout, notre CP perfectionniste l’a gravé.Et voilà notre calvaire achevé !! En 1 jour et demi, le tour était joué !
Nous étions fières de notre œuvre, simple et belle, et la contemplaient truelles et pelles encore à la main.

Suivant les conseils bien avisés du propriétaire du lieu, nous avons entouré le calvaire d’une barrière de protection, toute simple. Quelques fleurs et buissons furent plantés par la suite pour embellir notre œuvre.

Peu de temps après, le conseiller religieux arriva et bénit le calvaire, nous fûmes réunis pour une belle prière. Ainsi s’acheva le défi et notre Mission Altair, qui nous permit de réaliser une œuvre pour notre Seigneur, et qui en même temps, nous a enseigné énormément de choses.

Témoignage de la CP

La patrouille a beaucoup progressé grâce à la mission Altaïr. En effet, quand nous avions choisi ce défi, c’était un peu un projet fou car aucune guide n’avait jamais eu l’occasion de faire de la maçonnerie. Cependant en utilisant les points forts de chaque guide et les PA, nous avons relevé le défi. Chaque guide a participé à la préparation et à la réalisation du calvaire. Nous avons appris les techniques par nous-mêmes en nous documentant. Ainsi, le plus adapté à ce défi était de monter le « corps » du calvaire en pisé (une technique ancienne qui servait pour construire les maisons, à base de terre), sur une base en pierres et mortier. Pour la croix, seul le froissartage était envisageable vu les contraintes de temps et de budget que nous avions.

La mise en place du pisé et sa réalisation nous ont séduits et nous comptons au camp faire notre table à feu à partir de cette même technique. Cela reflète aussi un des buts de cette mission Altaïr qui était de découvrir d’autres techniques de construction que l’habituel travail du Construire ce calvaire a permis à la patrouille de se souder dans l’effort encore davantage. Aussi, lors d’activités durant l’année, nous avons enrichi notre connaissance sur l’architecture grâce aux épreuves du badge. Ainsi l’ensemble de la patrouille a progressé dans ce domaine. Individuellement, les guides ont également progressé. Les objectifs fixés sont atteints depuis avril/mai (plus ou moins tôt selon chacune), mais elles continuent de progresser encore et toujours !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Contactez-nous

Contacter l'équipe nationale éclaireuses par mail

Ce n’est pas lisible ? Changer le texte captcha txt

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher