Par Marie-Laure de Parcevaux, Foulard vert

La CdH : un moteur en marche dans ma compagnie

CdH-guidesComme tu l’as appris, la CdH est, avec l’intérêt, le jeu, le sens des responsabilités et le système des patrouilles, l’un des cinq moteurs de la pédagogie scoute.

La pédagogie n’est pas un vague idéal bon pour les CEP ou un programme virtuel ; c’est ce qui te permet vraiment de pratiquer un bon scoutisme auprès de tes guides et, en premier lieu, auprès des CP.

La CdH réunit obligatoirement la cheftaine de compagnie et toutes les chefs de patrouilles mais les assistantes et le CR en font bien évidemment partie.

Elle est le lieu et le temps de lancer des objectifs et de voir si ceux-ci ont été atteints: il s’agit, comme en navigation, de faire le point en faisant des visées pour savoir si l’on ne dévie pas de sa route.

Le lieu

Malgré les bonnes intentions de parler et de faire le point, on peut passer à côté de choses importantes si l’on ne s’arrête pas sur le bord de la route. La CdH est le lieu où les CP avec leur cheftaine bâtissent des projets (Est-ce qu’on se lance dans telle ou telle aventure ? Accepterait-on de se jumeler pour le camp ?), évoquent leurs soucis d’éducatrices, d’organisation, prient ensemble.

La CdH n’a rien à avoir avec une réunion mondaine où on échange les derniers potins

C’est un lieu d’écoute mutuelle où l’on commence à se mettre à l’écoute de l’Esprit Saint, Esprit de sagesse et de conseil. Il serait souhaitable que chacune prenne la résolution de ne jamais couper la parole ; cela permet aux plus timides de s’exprimer et aux plus volubiles de réfléchir avant de parler.

On ne vit pas une CdH au milieu du bruit ; sachez trouver un lieu propice à la réflexion mais aussi pratique pour prendre des notes, ne pas claquer des dents parce qu’il fait froid et voir clair sur son carnet de CP.

Tous les membres de la CdH sont en uniforme pour se rappeler que ce dont on va parler concerne le service auprès des guides et n’a rien à voir avec une réunion mondaine où l’on s’échange les derniers potins. Le Baussant est à l’honneur pour signifier que nous tenons conseil sous le regard de Dieu et avec la loi scoute pour règle.

Le temps

Callisto-2009-CdHPlus les CdH seront fréquentes, moins il y aura de risque de dévier du projet. Si votre objectif est, au camp, de tout construire en froissartage, il est plus que temps que pour février, chaque guide sache réaliser un mi-bois correct. Si ce n’est pas le cas, il faudra modifier l’objectif (en ayant l’humilité de se dire que l’on a visé trop haut pour cette fois-ci) et préférer une seule construction en froissartage.

Il est bon de prévoir une CdH tous les mois et demi, soit entre deux et trois par trimestre. Sachez que, pour les CP, ce n’est pas trop au regard de la responsabilité que vous leur confiez : il est plus facile pour certaines d’évoquer leurs inquiétudes en CdH que de prendre son téléphone uniquement pour parler de cela à la cheftaine. Et cela évite de laisser pourrir des problèmes.

La CdH n’a rien à avoir avec une réunion mondaine où on échange les derniers potins

Pour cela, il faut prévoir du temps et organiser ce temps pour que la CdH soit constructive.

Difficile d’organiser une bonne CdH à la fin d’un week-end où chacune ne pense qu’à rentrer. Prévoyez large pour ne pas être obligées d’abréger et de terminer ainsi sans résolutions concrètes et sans solutions aux problèmes éventuels.

Difficile de rentrer dans le sujet si les CP ne savent pas de quoi on va parler. À cet effet, il est judicieux d’envoyer un ordre du jour une semaine avant avec les thèmes que vous souhaitez voir aborder et des questions dont vous aimeriez débattre.

Concrètement

Un temps de prière débute la CdH. Les membres de la CdH sont assis, en position de réflexion et de prise de note.

L’ordre du jour est abordé : à chaque point, chacune doit avoir un temps de parole (une assistante peut être attentive à ce point).

Quels sont les points possibles ? En vrac :

  • le lieu et le jeu du prochain week-end de HP,
  • le lieu du camp d’été,
  • la spécialité technique à approfondir,
  • la fête de groupe,
  • la progression des guides et donc des CP,
  • la promesse de telle et telle,
  • le style scout de la compagnie,
  • l’esprit scout dans chaque patrouille,
  • les applications concrètes du thème d’année,
  • un service éventuel en patrouille ou en compagnie,
  • le week-end expression de province,
  • le matériel de chaque patrouille,
  • les lieux et programmes des sorties de patrouilles…

Pourquoi ne pas échanger aussi quelques minutes sur un article de la loi, sur le thème de l’année…

Le programme étant généralement dense, il est difficile de caser un repas en cours de CdH. Soit vous prévoyez de clore la CdH et de dîner ensuite, soit tout le monde arrive rassasié.

La CdH, c’est du sérieux. Sans moteur, la voiture n’avance plus ; sans CdH, la compagnie est en panne. Alors, file chez le garagiste, mets de la graisse là où c’est coincé et fait rugir ton moteur. Alors ta compagnie décollera !

Laisser un commentaire

Contactez-nous

Contacter l'équipe nationale éclaireuses par mail

Ce n’est pas lisible ? Changer le texte captcha txt

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher