[Mission Altaïr 2019] Wapiti – 2e Marseille

 Dans Récits des patrouilles Altaïr, Sur le terrain

Tout a commencé sous un déluge où les Wapitis tels Moïse ont ouvert les eaux, combattu les éléments et après maintes et maintes péripéties, ont réussi à monter à bord du…TER en route pour la capitale de le Camargue (Arles pour les incultes). C’est sous un temps ambigu que nous avons fait les premiers pas dans ce beau pays puis nous sommes arrivées dans notre refuge, un petit monastère perdu au milieu des marécages. Nous avons dormi au milieu de moustiques assoiffés de sang, dans le froid et la tempête, mais la situation n’était pas totalement critique, car il n’y a pas de bonne ou de mauvaise situation. D’ailleurs, si nous devions résumer notre voyage, nous dirions que c’est d’abord des rencontres, des gens qui nous ont tendu la main à un moment où on ne pouvait pas, où nous étions seules sur nos vélos. C’est dans un bon esprit que nous avons commencé le jour du Seigneur par la messe chez les bénédictins. Pendant la pause dej’ nous avons essayé de dompter des taureaux du regard : vaste échec, puis nous sommes reparties en chantant (et en tombant pour la cul de pat’ !). Le lendemain nous avons longé un immense étang peuplé de flamants roses, de chevaux sauvages et d’oiseaux incroyables, puis atteint le bac de Barcarin pour retrouver nos familles sur l’autre rive.
Ce fut un super week-end dont on se souviendra longtemps !

Patrouille du Wapiti (2e Marseille)

 

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Contactez-nous

Contacter l'équipe nationale éclaireuses par mail

Ce n’est pas lisible ? Changer le texte captcha txt

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher